Alkpote – Crânes and Ossements Lyrics

Alkpote Cranes and Ossements Lyrics

Alkpote – Crânes and Ossements Lyrics

Crânes and Ossements Lyrics by Alkpote

Oltouch dans l’vaisseau-mère (Oltouch)
Grosse teub dans tes ovaires (grosse teub)
Voleurs dans des gros fers, trop d’punchs dans tes molaires
C’est l’heure, levez vos verres, clic, boum

Le torchon brûle, je n’écoute pas vos sons d’pute
Je suis corrompu, j’t’ai enculé et j’ai constaté que ton colon pue
Ils ne m’auront plus, j’espère bien que ces salopes finiront les os rompus
Tous ces cochons hurlent, c’est dans un intérieur cuir que je pose mon cul et, mon pochon, j’fume
Au sommet de la pyramide, pute, je m’éclate comme un djihadiste, boum
Je te l’ai déjà dit jadis (jadis), je vous prépare un giga disque (sale)
J’ai pas besoin de Cialis, je me déplace que si y a l’fric (liasses)
Ton sang pâteux se cristallise (suce), tu dois faire une dialyse (vite)
Je n’suis qu’un ogre fumant qui roule avec des putains d’orques puants
Je viens d’une autre période, l’époque du franc, ne sous-estime jamais la force du clan
Hors de ma vue, tu es hors du temps, j’ai le corps poilu et je suis corpulent
Alkpote est toujours omnipotent, ma chérie, j’écris de jolis romans
Je marque un autre but, j’suis là pour récupérer notre dû (nan)
Que du sale au menu, j’écoute pas tes rappeurs saugrenus (pute)
Pas l’temps pour ces grosses tes-pu, elles rêveraient toutes de voir l’ogre nu (suce)
On accumule trop de vues, j’ai le crâne rasé et le torse velu

Si on m’invite pas, j’vais v’nir niquer la fête, la guerre, j’nique la trêve (paw)
J’vais leur faire peur comme Michaël Jackson avec un bébé au bord de la f’nêtre (hi, hi, hi)
Enfile un joggo si tu veux du boulot, les hommes en stard-co font trop la grève
J’sais pas à qui j’peux serrer la mano, que ce soit l’coro’ ou bien la crève (ouh)
Matraque le baqueux comme si j’vengeais Théo, on s’est fait seuls avec l’aide du Très-Haut
J’rappe comme si c’est moi qui f’sait la météo, faut qu’j’inscrive mon prénom en gros sur l’panthéon (psch, psch)
J’ai pas l’temps, j’suis précis, j’suis pressé, j’dois brasser, j’dois m’casser à défaut d’finir dans l’Mondéo
C’est pas la queue d’cheval qui fait la pute, c’est la partie d’jambes en l’air qui fait l’rodéo (ouh)
Moi, j’connais d’jà l’plan comme Scofield, ‘s aiment chercher la merde comme scatophile
Quand ils entendent mon blase, prennent la fuite, quand ils ont b’soin d’sécu’, ils m’passent un coup d’fil
93, on a la cess, on a la weed, on a le pilon, tous les filons, pas le minimum, en kilos, y a du bénéfice
Impossible de reculer quitte à faire couler l’makila (ouh, ouh)
V’-esqui la police, j’dois encore dealer (Skrt, skrt)

Impossible qu’on soit ex-aequo, j’te la mets en finesse comme Edin Džeko
Dis-moi combien sont vrais dans l’ghetto (dans l’ghetto), on s’la met pour de vrai dans l’ghetto (dans l’ghetto)
Les p’tits sont dans l’vol ou dans l’bédo (dans l’bédo), faut mailler donc faut s’lever tôt (han, han)
Vas-y, gros, fais tourner l’bédo (han, han), vas-y, gros, fais tourner l’bédo (han, han)
J’ai la dope, j’ai la dope qui va t’sonner (va t’sonner), j’élabore, j’suis à bord pour la monnaie (la monnaie)
Elles m’a vu, vu, la fourrer, elle me connaît (me connaît), posé au calme, tu m’connais (tu m’connais)
J’ai d’la frappe qui s’bibi dans les coffee (han), j’m’enfume dans les bureaux d’Sony (eh)
J’les connais eux, c’est des soumis (quoi ?), nous, ici, on fait des sous, mec (bah ouais)
9.3 floqué sur la tunique, tunique, fais pas la sainte, je sais qu’tu niques, tu niques
Y a qu’à mes reufs que j’suis unis, unis, me compare, j’sais qu’j’suis unique, unique
On va les, on va les punir (punir), c’est nous les best, on va les punir (punir)
Et tu peux, et tu peux venir (venir), essaye mais tu vas pas tenir (tenir, skrt, skrt, skrt)

Tu sais d’où j’viens, pétasse, on n’a pas b’soin d’en dire beaucoup
La bicrave, le vol et les coups d’toku, j’suis avec Broly, pas San Goku (shee, shee, shee)
Il m’faut une grosse chaîne en VVS, eux, ils veulent me voir la corde au cou
J’pense qu’à l’oseille, pas ton gros cul, j’suis du mauvais côté comme Comte Dooku
J’pense qu’à encaisser plus de sommes, sale fou, tu penses qu’à baiser plus de folles
Ça vend la coca’, ça fume le seum mais on t’piétine avant qu’tu touches le sol
J’arrive en bombe comme deux missiles à l’extérieur comme à domicile
Ça fait grimper l’taux d’homicide (rrah) et ça s’introduit dans ton domicile (yah)
Bien entendu, j’ai pas vu, j’coffre pas les bombonnes dans mon cavu
Une lame et tu peux perdre la vie comme les condés et leurs bavures
Wesh, casse un tour, y a rien à voir, mes potes et moi, on n’est pas bavards
J’arrive comme demi-volée, Pavard, comme demi-volée, Pavard (sheesh)

Galsen à Paname comme Idrissa Gueye, si t’as d’la came, ici ça paye (ça bibi)
J’ai mis l’mode avion mais Iblis m’appelle : “Rendez-vous à Ibis, c’t’après-m'”
J’me suis tapé des bombes et des p’tites pas belles, des Marwa et des Isabelle
Mets un pied dans l’arène, dans ma citadelle, sur l’beat, j’ramène le style d’Harlem (tah l’Amérique)
J’embarque ma cape comme Batman, j’dégomme, j’transporte la came comme Statham Jason
J’m’endors khabat dans ma piaule, j’dégueule, j’suis plutôt sympa mais parfois, j’casse des gueules (skrt, skrt, skrt)
J’suis comme le grand eagle, dans nos dressings, y a des tonnes de Sneakers
Toutes tes copines veulent l’album, les stickers, guette dans l’équipe, que des hommes, des kickers
(Guette dans l’équipe, que des res-star, pédé)
Si t’es trop têtu, on t’quille la mate (petit calmate)
Contrôle de stup’, j’bombarde plus vite que Kylian Mbappé (tu n’sauras pas qui t’a frappé)
Ne rentre pas dans l’bain si t’as pas pied (si t’as pas pied)
Tout c’qui m’importe, c’est entasser des kichtas d’papier (des liasses de biff)

Mieux qu’Rimbaud et Baudelaire (Arthur)
Ici, rien n’est offert (j’t’assure)
Recharge le revolver comme Al Pac’ et Robert
Respectez les horaires (suce, pute)

Written by; Alkpote

Alkpote Crânes and Ossements Lyrics

Alkpote Crânes and Ossements Lyrics In English Translation