DA Uzi, Soso Maness, ZKR – Du nord au sud Lyrics

DA Uzi Vrai 2 vrai Album Lyrics

DA Uzi Vrai 2 vrai Album Lyrics

DA Uzi Du nord au sud Lyrics, Du nord au sud Lyrics by DA Uzi

Bellek track

Architecte comme DA, j’suis fier de ma ville comme Soso Maness
Les shlags font d’la luge dans la neige, c’est minimum trente euros l’tour de manège
Et j’produis mon produit, deux-trois directives, c’est la rue qui manage
Vingt-quatre balais sales, j’peux pas faire le ménage, elle est choquée d’voir comment j’la baise pour mon âge
Wesh, tes coups sont caduques si t’as pas les méninges
J’te loupe pas, y a du monde sur la corde-à-linges, qui attendent la bastos ou la peine qui t’allonge
Le mensonge, ça ronge, la vérité t’allège, entre nous et eux, y a un grand décalage
Passe à Roubaix, à Sevran, à Marseille, tu trouves d’la gue-dro, des motos, des Kalash’
Et nan, personne part quand la patrouille passe, passé authentique du coup, ça rouille pas
En apnée quand ça remonte l’amné’, nan, j’ai rien ramené, moi j’suis pas coupable
Crick, pah, l’coup part, qui a fait c’coup bas ? Il fait froid sur la prod’, viens à Roubaix, trou d’balle
Blablabla, d’vant, t’es tout pâle, tranquille, pour moi, c’est l’principal

J’suis un vrai Roubaisien, j’pouvais t’voler pour cinquante euros
Gros, y a tellement d’jaloux, j’pourrais jamais faire cinquante heureux
Pas ravi d’mes victoires, imagine quand y a ex-æquo
Que des 4-4-2, j’leur mets, des zumba caféw vers Mexico

On ira à Meuda en passant par Roubaix
Et quand j’vais en Espagne, j’fais un détour à Marseille
J’rêve que l’bénéf’ m’harcèle, j’veux plus revoir la tour
La mentale sevranaise, très jeune sur l’terrain d’bédo
Allez, allez, maintenant, faut l’faire
Si c’est pas toi, c’est moi, t’façon, c’est l’un des nôtres
Allez, allez, nique sa grand-mère
C’est nous la ne-zo, les cités, les coins délabrés

Les murs ont des oreilles donc on dit rien (rien), c’est Compton toute l’année
Tu pars les pieds devant, c’est toi ou moi, ic-ici, c’est l’9.3
C’est des serpents, fais bien ton tri, millionnaire comme les grands d’la ville, j’veux l’devenir
RS3 noir ou Mégane-gane devant leurs grands-mères, j’lance des grenades
L’ami te baise, tout nous oppose, tu nous fais l’tel, tu niques zebi
J’assume pas d’folles comme à Roubaix, j’faisais TP comme un robot
Comme chez Soso, pour les oiseaux, j’suis vrai, j’m’en sors, c’est l’jeu
Carrément seul, j’le prouve tous les jours, mais j’ai l’gang jusqu’au bout
Dehors, on est rescapés, gravés dans l’cœur, des liens incassables
Carbo’, trop d’mal on a accompli, j’déguste des crustacés en forme de chattes
Faut un postier pour passer d’la came, pas laisser 100K chez la voisine
Leur hypocrisie porte des mocassins, j’suis la paire de requin de loin, j’pue la cité, vrai de vrai

J’suis un vrai Sevranais, j’compte ta mère sur le terrain d’héro’
Des rafales de balles dans la ville, tout ça, c’est trop banale chez nous
Le cœur enchaîné, cigarillos comme à Puerto Rico, mauvais djo ke sulika
Dans la Siroc, j’bois une lichette, dans la voiture, y a mon pétard, paw

On ira à Meuda en passant par Roubaix
Et quand j’vais en Espagne, j’fais un détour à Marseille
J’rêve que l’bénéf’ m’harcèle, j’veux plus revoir la tour
La mentale sevranaise, très jeune sur l’terrain d’bédo
Allez, allez, maintenant, faut l’faire
Si c’est pas toi, c’est moi, t’façon, c’est l’un des nôtres
Allez, allez, nique sa grand-mère
C’est nous la ne-zo, les cités, les coins délabrés

7.62 perfore ton habitacle, normal en plein milieu d’la Canebière
Vivre du rap pour moi, c’est un miracle, à vingt ans, j’aurais dû être au cimetière
Pour des histoires de terrain, histoires de drogue, histoire de machins qui nous mènent au proc’
Et pour commencer, je lui vise la tête, que sa mère ne puisse pas l’embrasser à la morgue
4×4 black mat caïman, j’suis devant l’four, j’surveille les jobeurs
Le bruit des quatre temps, le bruit des akha et l’bruit des gyro’ de monsieur l’inspecteur
Marseille-Paris : 800 kilomètres, Marseille-Roubaix : 1011 kilomètres
On a bossé tard, on a prit la route, tu vois pourquoi j’ai explosé le prix du mètre
J’ai galéré sa mère avant la plata, maintenant, j’mets des abeilles sur mes polos
Et j’me rappelle de toi qui m’a pas cala, maintenant, tu m’demandes en feat, p’tit rigolo (bâtard)
ZKR, jeune prodige formé au LOSC, dans la lucarne comme Eden Hazard
El Pichichi, cette année, c’est DA Uzi, numéro 93 avec le brassard

J’suis un vrai Marseillais, j’peux te faire pour moins d’500 euros (gamberge)
Paraît qu’c’est la pénurie, j’viens d’faire rentrer plus d’500 kilos (eh, eh, eh, eh)
J’ai signé, libérable, plus gros contrat avec le même stylo (hein ?)
Et ces fils de putes m’envoient les chiennes de la brigade cyno’

On ira à Meuda en passant par Roubaix
Et quand j’vais en Espagne, j’fais un détour à Marseille
J’rêve que l’bénéf’ m’harcèle, j’veux plus revoir la tour
La mentale sevranaise, très jeune sur l’terrain d’bédo
Allez, allez, maintenant, faut l’faire
Si c’est pas toi, c’est moi, t’façon, c’est l’un des nôtres
Allez, allez, nique sa grand-mère
C’est nous la ne-zo, les cités, les coins délabrés

Written by; ​DA Uzi, Soso Maness, ZKR
Album/EP; Vrai 2 vrai

DA Uzi Du nord au sud Lyrics English Translation