Ninho – Intro Lyrics - Find Out Lyrics Ninho – Intro Lyrics - Find Out Lyrics

Ninho – Intro Lyrics

Ninho Intro Lyrics

(Kozbeatz)

J’connais les kwaies, j’connais du monde, c’est pas l’rabatteur qui m’apprendra les comptes (Non)
Il m’faut cinquante M et on est quitte, j’ai dit : « Cinquante M et on est quitte »
On passe sur la une, la deux, la quatre (La quatre), big up à Canal+
Y a le vrai boss et celui qui connaît l’boss, t’inquiète, on connaît la ruse
J’suis avec Y-A-R-O, mon malien, 0.9, bip, bip, cartel parisien
Tu pénaves trop, je sais qu’t’as rien, tu pénaves trop, je sais qu’t’as rien
Valise Desley, c’est plus discret, trois fois zéro, rajoute dix-sept (Rajoute dix-sept)
Cellophane à bord du Q7, j’te fais pas qu’du sale, le ciel, c’est doux, le feu, ça brûle espèce de gogol
Voiture chargée, interdit d’bédave, interdit d’bédave, ça attire l’contrôle
Jusqu’à tu m’appelles, tu crames mon abonnement (Jusqu’à tu m’appelles, tu crames mon abonnement)
Calibré chez moi, j’dors bien, j’dors bien, j’dors bien, j’me réveille avec une bonne mine
Amiri, Balmain, c’est ça qui m’va, j’préfère te dire : « Non » que m’excuser
Et mi casa no es tu casa, tu sais qu’les cambriolages ça va trop vite
J’reviens ganté, masqué, cagoulé, cagoulé, COVID-19 ou pas COVID
Ils sont K.O, ils veulent faire les mecs speed, j’vais leur montrer c’est quoi les dièses
Han, c’est Johnny, la qualidad, ramène-nous du blanc de blanc et des fraises
Et dans l’industrie, j’suis monté trop haut, rajoute-moi du ro-ro sur toute la chaise, eh

J’suis dans l’industrie, j’suis dans l’industrie, j’suis dans l’world (J’suis dans l’world)
Ça a même pas commencé que c’est déjà fini, ma gueule (Déjà fini, ma gueule)
Ils veulent connaître mes comptes bancaires et ma feu-meu (Et ma feu-meu)
J’les aurait fumés, fumés, si j’fumais pas la beugeuh
La petite est trop déter’, pour cinq cents eu’, on l’envoie en mission (Cinq cents balles)
Y a les condés dès l’matin, nos noms d’famille sont dans la commission
Et j’m’endormirai dehors, j’dois tripler ça avant qu’j’rentre à la maison (Binks, binks, binks, binks)
J’crois bien qu’c’est moi qu’avais raison (Hey)