Stromae – Santé Lyrics | Find Out Lyrics

Stromae – Santé Lyrics

Stromae Santé Lyrics, Santé Lyrics by Stromae

À ceux qui n’en ont pas
À ceux qui n’en ont pas

Rosa, Rosa, quand on fout l’bordel, tu nettoies
Et toi, Albert, quand on trinque, tu ramasses les verres
Céline (Céline), ‘bataire (‘bataire), toi, tu t’prends des vestes au vestiaire
Arlette, arrête, toi, la fête, tu la passes aux toilettes

Et si on célébrait ceux qui n’célèbrent pas
Pour une fois, j’aimerais lever mon verre à ceux qui n’en ont pas
À ceux qui n’en ont pas

Quoi les bonnes manières ? Pourquoi j’ferais semblant ?
Toute façon, elle est payée pour le faire, tu t’prends pour ma mère ?
Dans une heure, j’reviens, qu’ce soit propre, qu’on puisse y manger par terre, trois heures que j’attends
Franchement, ils les fabriquent ou quoi ? Heureusement qu’c’est que deux verres
Appelle-moi ton responsable et fais vite, elle pourrait se finir comme ça, ta carrière

Oui, célébrons ceux qui n’célèbrent pas
Encore une fois, j’aimerais lever mon verre à ceux qui n’en ont pas
À ceux qui n’en ont pas
À ceux qui n’en ont pas

Frotter, frotter, mieux vaut ne pas s’y frotter, frotter si tu n’me connais pas
Brosser, brosser, tu pourras toujours te brosser, brosser si tu n’me respectes pas

Oui, célébrons ceux qui n’célèbrent pas
Encore une fois, j’aimerais lever mon verre à ceux qui n’en ont pas
À ceux qui n’en ont pas

Pilote d’avion ou infirmière, chauffeur de camion ou hôtesse de l’air
Boulanger ou marin-pêcheur, un verre aux champions des pires horaires
Aux jeunes parents bercés par les pleurs, aux insomniaques de profession
Et tous ceux qui souffrent de peine de cœur, qui n’ont pas l’cœur aux célébrations
Qui n’ont pas l’cœur aux célébrations

Stromae Santé Lyrics English Translation

To those who don’t have one
To those who don’t have one

Rosa, Rosa, when we screw up the mess, you clean
And you, Albert, when we drink, you pick up the glasses
Céline (Céline), ‘bataire (‘ bataire), you, you take your jackets in the locker room
Arlette, stop, you, the party, you spend it in the toilet

What if we celebrated those who don’t celebrate
For once I’d like to raise my glass to those who don’t have one
To those who don’t have one

What good manners? Why would I pretend?
Anyway, she gets paid to do it, do you think you’re my mom?
In an hour, I’ll be back, that it’s clean, that we can eat there on the floor, three hours that I’m waiting
Frankly, do they make them or what? Fortunately, it’s only two glasses
Call me your manager and hurry, it could end like this, your career

Yes, let’s celebrate those who don’t celebrate
Once again I would like to raise my glass to those who don’t have one
To those who don’t have one
To those who don’t have one

Rub, rub, better not to rub, rub if you don’t know me
Brush, brush, you can always brush, brush if you don’t respect me

Yes, let’s celebrate those who don’t celebrate
Once again I would like to raise my glass to those who don’t have one
To those who don’t have one

Airplane pilot or nurse, truck driver or flight attendant
Baker or fisherman, a drink to the champions of the worst hours
To young parents rocked by tears, to professional insomniacs
And all those who suffer from heartache, who have no heart at the celebrations
Who don’t have a heart for celebrations